Menu

Financer votre investissement immobilier : mode d’emploi

Si vous envisagez un investissement immobilier, il est essentiel de mener une réflexion en amont sur la question du financement. Crédit immobilier, apport personnel  : différents moyens s’offrent à vous pour réaliser l’achat d’une résidence principale ou un investissement locatif.

Financer un investissement immobilier  : l’apport personnel

Pour 44% des propriétaires français, acheter son logement répond d’abord à l’envie de se sentir vraiment chez soi, selon l’étude HSBC Beyond the Bricks menée en 2017. Pour 59% d’entre eux, le fait de devenir propriétaire constitue la preuve d’une réussite personnelle. Mais un achat immobilier exige des ressources financières.

Comment financer un investissement immobilier  ? Disposer d’un apport personnel n’est pas obligatoire, mais reste fortement recommandé. En effet, détenir une somme d’argent à placer dans le financement de son bien immobilier facilite l’obtention d’un prêt bancaire. Les sommes placées sur les comptes bancaires dédiés comme le compte épargne logement (CEL), le Plan Épargne Logement (PEL) ou même un livret bancaire peuvent être mobilisées pour cet investissement immobilier. Pour les salariés, l’épargne salariale peut être un complément intéressant à cette enveloppe. Il est nécessaire d’anticiper cette donnée en réfléchissant au montage financier nécessaire à l’achat.

Le recours à un crédit immobilier  : incontournable  ?

Pour financer un investissement immobilier, une grande majorité de Français contracte un prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire. La somme d’argent prêtée par la banque vient compléter l’apport personnel et permet de boucler le plan de financement du bien immobilier. Catégorie de prêt, taux d’intérêt, durée, montant des mensualités à rembourser  : chaque élément du crédit immobilier doit être attentivement examiné. Avant de s’engager, l’emprunteur doit calculer son taux d’endettement, déterminé en fonction de ses charges et des revenus nets du ménage. Si la loi ne fixe pas de taux d’endettement maximum, il est d’usage de ne pas s’endetter au-delà d’un tiers de ses revenus.

À noter qu’il existe des prêts aidés par l’État comme le prêt à taux zéro renforcé (PTZ+), le prêt conventionné d’accession sociale (PAS), accordés sous conditions de ressources.

Optimisez le financement de votre projet immobilier en Ille-et-Vilaine

  • Financement
  • Prêt à taux zéro
  • Location/accession PSLA
  • Aides (ANRU)
  • Défiscalisation
  • Consommation (RT 2012, BBC...)

Pour recevoir notre lettre d'information

Menu