Menu

La coordination de travaux par Jean-François Cardona

Jean-Francois Cardona est coordinateur de travaux chez Coop de Construction depuis 20 ans. Son métier consiste à s’assurer du bon déroulement des opérations, avant même le démarrage du chantier jusqu’à la remise des clés des logements. Un travail où prime le sens de l’organisation.    

Avez-vous déjà assisté à un spectacle de tourneur d’assiettes chinois  ? L’artiste maintient en rotation des assiettes de porcelaine au bout de longues tiges de bambou, dont il assure en permanence l’oscillation pour éviter leur chute. Il y a un peu de cette science de l’équilibre dans le métier de Jean-François Cardona. Depuis vingt ans, il est coordinateur de travaux chez Coop de Construction. « Mon rôle consiste à définir l’ordonnancement de l’opération, en lien avec toutes les entreprises. Nous tenons nos premières réunions un mois et demi avant le démarrage du chantier, et nous faisons des points hebdomadaires tout au long de la construction, jusqu’à la réception et même au-delà durant les périodes de garanties biennales et décennales », explique-t-il.
Actuellement mobilisé sur le chantier de l’opération Plaisance, à Rennes, Jean-François coordonne les interventions de 23 entreprises différentes. Garant des délais d’intervention, il jongle avec les retards d’approvisionnement de matières premières, s’assure que les différents corps d’état se succèdent sans temps mort et que le planning général est respecté.  

Écoute et fermeté

Économiste de la construction de formation, Jean-François a débuté sa vie professionnelle au sein d’un cabinet d’architectes à Rennes. Mais il a rapidement souhaité quitter son bureau pour vivre davantage au rythme des chantiers.
Depuis ses débuts, il a coordonné des opérations de toute taille, de 7 à 102 logements. Les outils, quant à eux, ont changé. Le dictaphone qui servait à enregistrer le compte-rendu a laissé place à la tablette et aux ordinateurs portables. Ce qui n’a pas varié, en revanche, c’est la nécessité de faire preuve à la fois d’écoute et de fermeté pour tenir les délais tout en respectant les complexités techniques. Avec des contraintes nouvelles qui s’amplifient depuis quelques années, à l’image de ces difficultés de recrutement qui pénalisent le secteur du bâtiment et compliquent le déroulement des chantiers.  

Tendances architecturales

Et les projets, ont-ils évolué au fil du temps  ? « En matière de logement, le fil conducteur des chantiers reste le même. On observe toutefois des tendances architecturales, comme la multiplication des coursives extérieures, le recours au photovoltaïque et les murs à ossature bois », énumère Jean-François. Avec son collègue Vincent Couasnon, responsable du service technique de Coop de Construction, il veille en permanence à éviter tout grain de sable dans la mécanique du chantier. Quitte à se rendre plusieurs fois par semaine sur le site pour prendre lamesure de l’avancement, en temps réel.

« Cette proximité avec nos programmes est un véritable atout, qui nous permet de réagir rapidement en cas de difficulté, et de proposer des solutions », souligne le coordinateur, qui sait pouvoir compter sur un réseau d’entreprises avec lequel il travaille régulièrement.
Mais déjà, un nouveau chantier l’appelle  : celui du programme Topaze, à Baud-Chardonnet, dont les fondations viennent à peine d’être creusées. C’est parti pour un nouveau marathon qui l’emmènera jusqu’à fin 2023. Sans casser la porcelaine  !

Optimisez le financement de votre projet immobilier en Ille-et-Vilaine

  • Financement
  • Prêt à taux zéro
  • Location/accession PSLA
  • BRS
  • Aides (ANRU)
  • Défiscalisation
  • Consommation (RT 2012, BBC...)

Pour recevoir notre lettre d'information

Menu